2015 : l’année de transition

2015 devra être une année de transition en matière de fiscalité. Toutes les conditions paraissent réunies pour qu’elle le soit. François Hollande a promis qu’il n’y aurait aucune hausse d’impôt en 2015. Si les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui y croient, cette annonce pourrait se traduire dans les faits. La première raison d’y croire est que la pression fiscale est déjà extrêmement lourde, trop lourde même. Les impôts ne peuvent continuer à croitre indéfiniment sans conséquence négative sur l’économie. La seconde raison d’y croire est la conjoncture mondiale. Elle s’améliore. L’Europe et la France devraient en profiter. Les économistes prévoient 1,5 % de croissance dans l’Union européenne contre 0,8 % en 2014. En France, elle devrait se situer aux alentours de 0,7 %. Certes, ce n’est pas mirobolant ni suffisant pour remettre les comptes de l’Etat et les chiffres du chômage dans le bon sens mais c’est presque le double de 2014 où nous avons connu une croissance de 0,4 %. De plus, la baisse continue des prix du pétrole qui a atteint son plus bas niveau depuis 5 ans et la baisse de l’euro pourraient accélérer la reprise. En effet, la baisse de l’euro va rendre l’Europe plus compétitive pour les exportations sans subir les conséquences d’une hausse de la facture énergétique. La conjoncture ne peut pas plus aider la France que cette année et ces conditions ne dureront pas éternellement.

Pour autant, les impôts pour les particuliers augmenteront en 2015 pour la plupart des Français. Certes, il y aura des baisses, comme un assouplissement de la loi Duflot, des exonérations pour les donations mais la plupart concerneront principalement les moins favorisés. La première tranche d’imposition à 5,5 % est supprimée : 6,1 millions de Français ne paieront plus d’impôt sur le revenu, les jeunes primo-accédants pourront bénéficier d’un taux réduit pour l’achat de logements neufs, 700 000 retraités verront leur taux de CSG diminuer. Mais, en contrepartie, il y aura des hausses. L’annonce de François Hollande ne concerne pas les mesures prises avant sa déclaration et qui prendront effet en 2015 ou les mesures prises par la loi de finances rectificative.

Ainsi, entre autre, le gazole augmentera de 2 centimes par litre, la redevance télévisuelle est majorée de 3 euros, 460 000 retraités passeront du taux réduit de CSG de 3,8 % au taux normal de 6,6 %.

Et ce n’est pas tout, l’Etat délègue pouvoirs et compétences aux collectivités, réduit les dotations. Mécaniquement, celles-ci auront besoin de ressources supplémentaires. L’Etat l’a prévu. La taxe foncière, les droits de mutation et la taxe d’habitation pour les résidences secondaires pourront être augmentées. Le montant de ces hausses variera selon les régions mais, préparez-vous, elles seront probablement conséquentes.

2015 sera ainsi encore une année fiscale pesante, espérons néanmoins, aidée par une meilleure conjoncture, qu’elle marquera un tournant dans la politique budgétaire française. Des recettes en hausse grâce à une santé économique retrouvée, permettant de réduire les prestations sociales et les déficits, ouvrant la voie à une baisse de la fiscalité. Un cercle vertueux. Espérons donc que 2015 soit l’année de transition.

Philippe Fort


News

Calendrier fiscal décembre 2014 01/12/2014
- 15 décembre Taxe sur les logements vacants : date limite de paiement.
- 15 décembre Prélèvement mensuel : vous continuez d'être prélevé en cas de hausse de votre impôt en 2014.
- 15 décembre Taxe d'habitation / /logements vacants pour les résidences secondaires: date limite de paiement. (jusqu'au 20 décembre minuit sur internet)


Calendrier fiscal novembre 2014 01/11/2014
- 17 novembre Prélèvement mensuel : vous continuez d'être prélevé en cas de hausse de votre impôt en 2014.
- 15 novembre Taxe d'habitation / contribution à l'audiovisuel public pour les résidences principales: date limite de paiement (jusqu'au 22 novembre minuit sur internet)


Calendrier fiscal octobre 2014 01/10/2014
- 15 octobre 10ème prélèvement mensuel pour tous les impôts mensualisés.
- 15 octobreTaxes foncières : date limite de paiement (jusqu'au 20 octobre minuit sur internet)
- 20 octobre Taxes foncières : date limite de paiement par internet - 31 octobre Taxe d'habitation/contribution à l’audiovisuel public : adhésion au prélèvement





























La taxe d'aménagement